Régénérer la terre

Lieu de mémoire pour l'humusation

 

L’humusation n’est pas incompatible avec la création d’un lieu-jardin de mémoire.

Les dépouilles mortelles des milliards d’humains représentent une biomasse dont le poids environnemental est loin d’être négligeable. Pas de gestion soutenable de l’environnement sans la réinsertion correcte de nos dépouilles dans la biosphère.

C’est l’émergence d’une vision nouvelle sur la vie et la mort, en accord complet avec les lois de la nature et les traditions :

nous “venons” de la Terre et, à la fin de notre existence terrestre, nous y retournerons pour faire de l’humus, de la terre vivante. L’Humusation aboutira à la production de +/- 1.5 m³ de “super compost”, capable d’en décupler les effets lors de la fertilisation des sols.

Arrêter d’empoisonner la terre et les vivants

Nos corps sont de plus en plus gorgés de résidus de médicaments, métaux lourds, pesticides, fongicides, perturbateurs endocriniens, nano particules, prothèses, et autres. Seule la capacité épuratoire d’un super compost, adéquatement géré, peut garantir un retour à la Terre, sans “ardoise”, y compris au niveau des germes pathogènes, pour les Générations Futures.

En choisissant l’Humusation, la seule pratique funéraire 100 % favorable à l’environnement, vous pourrez enfin cesser d’empoisonner les vivants avec votre dépouille mortelle, et réduire votre empreinte écologique globale plutôt que l’alourdir encore sensiblement, par des obsèques traditionnelles ! 

On peut raisonnablement estimer que l’Humusation va réduire d’au moins 5 % l’empreinte écologique du défunt, contrairement aux pratiques actuelles qui l’alourdissent encore de minimum 5 à 10 %. Lorsque la loi le permettra, toutes celles et ceux qui bénéficieront de ce traitement de faveur diminueront donc la leur, d’au moins 10 à 15 % !

Se reconnecter à l’intelligence de la nature

Sous prétexte d’hygiène et de performance, mais surtout pour nous faire acheter, on nous a trop fait oublier le modèle résilient et autonome de la forêt.

Il faut, de toute urgence, rendre aussi aux couches superficielles de la Terre tous les autres restes de ce qu’elle nous a donnés (épluchures, restes des repas, déjections animales et humaines, animaux domestiques,…).

Pour le faire correctement, il est indispensable de prendre le temps d’appréhender l’art du bon compostage. Cela nous rapportera bien plus que vous pouvez l’imaginer: la (re)connexion avec votre instinct de survie.

Mot-clé

Articles récents

Rejoignez-nous

Devenez Coopérateurs

Soyez cocréateurs du monde de demain en prenant au moins une part de la coopérative SCES HUMUSATION qui a met en place le premier “Centre Pilote pour l’Humusation” au monde.

Chaque euro investi dans notre coopérative sera un euro qui vit !

C’est ensemble et avec votre participation active que nous y arriverons plus vite.

L’Union fait la Force !

Rejoignez la Communauté

 

Membres Coopérateurs

Euros récoltés

Signataires de la pétition